Un gros coup de cœur aussi pour ces artistes de rue...

 

Mon premier shoot, sur le sujet, date de 2012. Pourquoi

cet attrait pour l'art urbain..? Peut-être mon côté gosse

de banlieue qui est ressorti, tardivement, et qui m'a donné

l'envie d'explorer cette piste.

 

Et puis comme autre déclic, il y a eu l'expo de Paris sur

Brassaï en 2014. Les œuvres présentées à l'Hôtel de

Ville de Paris montre l’intérêt, porté par ce photographe

de renom, aux graffitis. 

 

En 2015, rencontre du graffeur Stan Rusher à Beaugency.

La photo, ci-contre, a été prise pendant une séance de

création, de l'artiste, durant l'expo à l'église Saint-Etienne.

 

La photographie peut apporter, aussi dans ce domaine,

une mémoire pour des créations souvent éphémères.

 

 

J'ai publié un book sur le "Street Art"